Livaï Ackerman n’est pas un “gars froid” comme les autres : Voici pourquoi !

Des yeux de métal, une personnalité qui semble plus intimidante que n’est sa taille et un record d’abattage de titans qui vous donne des frissons. Il ne s’agit de nul autre que de Livaï Ackerman, qui est sans doute le personnage masculin le plus populaire de Shingeki no Kyojin, plus connu sous le nom de L’Attaque des Titans ou SNK. L’expression stoïque qui orne son visage, ainsi que la discipline que le caporal impose, lui ont valu d’être rangé dans le type du “mentor effrayant qui se soucie secrètement des gens”.

Bien qu’il soit indéniable que la relation de Livaï avec la plupart des membres du 104e brigade d’entraînement soit une alternance d’attention et de regard froid, certains fans semblent aimer le caractériser comme quelqu’un de “toxique” ou “au cœur froid”.

Voici pourquoi Livaï Ackerman ne correspond ni à l’un ni à l’autre de ces adjectifs, et comment il rompt avec le cliché du héro sans émotion.

 

Comprendre en quoi Livaï est différent du “gars froid” !

Les traumatismes subis par Livaï tout au long de sa vie l’ont empêché de s’exprimer pleinement, même dans les situations à forte intensité émotionnelle. Dans l’anime principale, Petra Raal nous donne un aperçu de la vie clandestine de Livaï. Eren est d’ailleurs surpris de connaître l’importance qu’il accorde à la discipline malgré son appartenance à la clandestinité.

Il est très facile de présumer que la rudesse de Livaï est un trait de caractère dû à un environnement pauvre, mais c’est la saison 3 qui dévoile la triste histoire de Livaï. Nous voyons que Livaï ou Rivaille selon l’écriture a non seulement perdu sa mère à un jeune âge, mais aussi sa figure paternelle (Kenny).

À un âge très jeune, Rivaille Ackerman a dû faire face à la dureté du monde et se battre pour s’en sortir.

Un visage aux émotions mitigées – comment vous sentiriez-vous dans cette situation ? Livaï et Kenny Ackerman, vus dans la saison 3, épisode 10
Dans l’OAV “No Regrets”, Livaï finit par sauver la jeune Isabel, et un lien fort se crée entre eux.

Livaï sait très bien que le monde est cruel, mais pas une seule fois il n’a laissé souffrir un innocent. Il est très facile de supposer qu’un homme pragmatique et endurci au combat comme Rivaille se moque de la mort de ses camarades et appelle cela “la survie du plus fort”. Il ne laisse pas ses TOC l’empêcher de tenir la main ensanglantée d’un soldat mourant, ni de grimacer lorsque Kenny crache du sang sur son visage.

Tout au long de la série, il est devenu évident que Livaï se souciait profondément de ses camarades et qu’il était horrifié à l’idée que les Titans puissent être des humains. Dans la saison 3 partie II, il a crié à ses camarades “Pas de pertes, ne vous avisez pas de mourir !”.

Si Livaï peut se moquer de la mort, il est conscient que d’autres ne le peuvent pas.

L’un des moments les plus réconfortants de l’anime : Livaï Ackerman et Isabel Magnolia, vus dans l’OAV “No Regrets”.

Cela ne l’a cependant jamais conduit à perdre son objectif – lors de la 57e expédition, il évoque à deux reprises l’inutilité de récupérer des corps. Si cela amène ses subordonnés à s’interroger sur son humanité, il devient évident que si Livaï pleure la mort de ceux qui sont tombés au combat (on le voit prendre l’insigne en souvenir), il n’attache aucun sentiment symbolique aux corps – ce qui pourrait être un clin d’œil à la mort de Farlan et Isabel.

Il ne veut pas que les membres du corps d’enquête vivent l’horreur de découvrir les morceaux de corps de leurs meilleurs amis et entrent dans une frénésie.

De même, il permet à Eren de prendre la décision de se transformer ou de faire confiance à ses camarades – cette dernière déclaration ressemble étrangement à celle qu’Isabel a faite à Rivaille. Il a souffert des conséquences de la confiance accordée à ses proches, mais cette même confiance lui a permis de travailler avec ses collègues actuels – de Hansi, Erwin à notre trio préféré.

“Cependant, ne laissez pas ces gars le regretter.” Livaï, Mikasa Ackerman et Eren Jäger, vus dans la saison 3, partie 2 : épisode 7.

Une autre chose à noter est la façon dont ses émotions, et l’autre côté de sa personnalité, sont dépréciés non seulement par les fans mais aussi par les personnages. Dans l’épisode 24 de la première saison, Livaï a tenté de faire la conversation avec Eren. Lorsque le plus jeune déclare qu’il est très bavard, Livaï répond qu’il a toujours été bavard.

Cela laisse entendre que Livaï a des choses à dire, mais qu’à cause de son apparence et de sa réputation, personne ne l’approche. De même, dans la saison 3 de l’anime, Livaï entame à nouveau une conversation, cette fois avec Nifa, en essayant de lui dire que Kenny Ackerman l’a élevé. Nifa a eu l’air visiblement consternée et a pris cela pour une blague, ce qui souligne encore plus le fait que personne ne veut écouter Livaï, sauf si c’est sur le champ de bataille ou si c’est lié à un plan.

Ses tentatives de se fondre dans la masse et de converser comme un être humain moyen ont été rejetées à de nombreuses reprises, c’est pourquoi il peut trouver du réconfort dans le lien qu’il a avec Hansi – bien qu’elle fasse la plupart du temps la conversation, il sait qu’elle le voit comme une personne simple plutôt que comme une bête comme tout le monde.

Le visage de Livaï, contrairement à l’opinion générale, n’est pas sans expression.

Un Livaï souriant pour faire votre journée ! Vu dans la saison 3, partie 1 : épisode 10.

Rivaille Ackerman a pleuré dans “No Regrets”, ses yeux se sont écarquillés sous le choc et la surprise à de multiples reprises tout au long de la série, et nous le voyons sourire devant l’innocence de sa nouvelle équipe. D’ailleurs, que peut-on attendre d’un homme qui a tant souffert ?

Même Eren, tête brûlée et passionné, devient sombre lorsque le poids de son traumatisme devient insupportable ! Comme tout le monde, Livaï aspire à l’amitié, au bonheur et à un avenir sans douleur. Il est bien connu qu’Isayama a déclaré que Livaï aimerait ouvrir un salon de thé une fois que tout sera terminé.

Nous voyons Livaï montrer son “humanité” de manière subtile : il s’excuse auprès d’Eren pour lui avoir imposé des décisions, il écoute le badinage d’Armin et d’Eren sur la mer la nuit avant leur départ pour le Mur Maria, et dit à Erwin, le cœur brisé, d’abandonner ses rêves et de mourir.

Bien qu’il ait été critiqué pour avoir laissé Erwin mourir, il était essentiel de comprendre que le laisser mourir était le seul moyen pour Livaï de libérer Erwin de son statut d”esclave” de ses rêves – Livaï comprend la souffrance.

Pourquoi penses-tu que Livaï écoutait la conversation d’Eren et Armin ? Saison 3, partie 1 : Episode 12.

Un personnage typique, au cœur froid, ne prêterait pas attention à ses camarades et privilégierait l’avenir plutôt que la vie de ceux qui sont tombés. La dernière partie de l’affirmation est quelque chose dont nous voyons Livaï se plaindre à Erwin à plusieurs reprises ; alors qu’Erwin comprend parfaitement pourquoi les morts sont presque inévitables, la sensibilité de Livaï à ce sujet ne lui permet pas de partager la même perspective avec Erwin.

En conclusion, Livaï est un personnage complexe, pétri d’émotions et d’hésitations. Il reste un rappel brutal de ce que le traumatisme entraine chez une personne et mérite certainement d’être valorisé pour son côté émotionnel plutôt que pour sa seule beauté et son style badass.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.