Les 10 personnages les plus clichés, classés par ordre d’importance.

L’Attaque des Titans est l’une des séries shonen les plus populaires de ces dernières années. Bien que novatrice, elle s’en tient fièrement à de nombreuses traditions shonen.

SNK n’est pas un récit unique, mais plutôt un réseau d’intrigues croisées, ancrées dans un ensemble de personnages divers et complexes. Chaque personnalité de l’histoire joue un rôle dans le résultat global, même si la plupart de leurs destins finaux s’avèrent sans conséquence.

Cela ne signifie pas pour autant que tous les personnages de L’Attaque des Titans sont uniques. Au contraire, un certain nombre d’entre eux sont fidèles aux clichés les plus courants des anime shonen, du sauveur racheté à l’enfant maltraité, en passant par tous les autres.

10/10 Hannes rachète son “péché” passé et devient le sauveur d’Eren

Hannes s’est laissé aller à devenir un alcoolique moyen par complaisance, en l’absence de toute menace sérieuse venant d’au-delà des murs. Son monde paisible fait d’alcool et de jeux est bouleversé lorsque Shiganshina est exposé au pire massacre de Titans depuis un siècle, le laissant trop terrifié pour sauver la vie de Carla Jäger.

Cependant, Hannes finit par transformer sa culpabilité en courage et sauve Eren du Titan souriant, perdant sa vie mais se rachetant au passage. Isaac Netero dans Hunter x Hunter et Neji Hyuga dans Naruto font des sacrifices comparables à la fin de leurs arcs de caractère respectifs.

9/10 Frieda Reiss est un tournant de la catégorie Kuudere des personnages féminins d’anime.

Frieda Reiss est un tournant dans la catégorie des personnages féminins kuudere dans les anime, mais seulement après avoir accepté le fardeau du Titan Originel (et tout ce qui est associé à son héritage).

Les kuudere sont des personnages qui montrent très peu leurs émotions, mais qui finissent par révéler être douces quand on apprend à les connaître. Elles gardent cependant leur attitude nonchalante.

Sa personnalité passe de l’affabilité à la froideur presque du jour au lendemain, un peu comme le Psykos de One-Punch Man, bien que ce dernier n’ait jamais été bien intentionné au départ. La croyance rigide de Frieda dans la version du péché originel de l’Attaque des Titans ne la rend pas spéciale, mais limite banale.

8/10 Armin Arlelt apprend à s’épanouir malgré une enfance douloureuse

Armin Arlelt, comme d’innombrables autres garçons d’anime shonen avant lui, commence sa vie sous le joug de l’oppression. Les brutes le narguent, les adultes se moquent de lui, et les seules personnes qui prêtent attention à ses idées sont Eren et Mikasa.

Deku, de My Hero Academia, passe par une enfance tout aussi clichée, tout comme Shinji, de Neon Genesis Evangelion. Heureusement, Deku, Shinji et Armin apprennent à se défendre et à faire entendre leur voix, élargissant ainsi considérablement leur sphère d’influence.

7/10 Carla Jäger n’est rien d’autre qu’un déclencheur de la vengeance d’Eren.

La présence de Carla Jäger dans l’histoire est au mieux superficielle, au pire dégradante. C’est un personnage fascinant, avec des pensées et des opinions qui la distinguent des autres, mais on en fait néanmoins le déclencheur de la future vengeance d’Eren.

Star and Stripe de My Hero Academia est tuée presque aussi vite qu’elle est introduite, et Casca de Berserk subit d’immenses souffrances en partie pour que Guts puisse la venger. Carla Jäger n’est pas techniquement importante, mais le fait qu’elle soit reléguée à un signifiant vide fait d’elle un cliché ennuyeux.

6/10 Annie Leonhart tombe dans la catégorie des personnages féminins sans émotions

Depuis le tout début, Annie Leonhart est la râleuse attitrée de l’Attaque des Titans, une caractéristique que ses amis du régiment de scouts considèrent comme une bizarrerie de la personnalité. Jusqu’à ce qu’elle soit démasquée comme la supposée méchante Titan Féminin, ostracisée et finalement incarcérée dans sa forme cristalline.

La nature détachée et le comportement froid d’Annie rappellent plusieurs autres personnages d’anime, d’Akame ga Kill ! à Rei de Neon Genesis Evangelion. Le trope du personnage féminin sans émotion est l’un des plus courants dans le genre shonen.

5/10 L’attitude grincheuse de Theo Magath cache ses véritables sentiments.

L’autorité de Theo Magath explique sa popularité auprès de ses soldats, comme Sieg, Gaby et Colt. Bien qu’il soit bigot envers les Eldiens, il ne laisse pas ses préjugés raciaux interférer avec ses devoirs militaires.

Jet, de Cowboy Bebop, et Satsuki Kiryuin, de Kill la Kill, sont basés sur les mêmes principes : bourrus, solennels et manifestant une aversion voilée pour les types rebelles. Cependant, malgré sa difficulté à exprimer ses émotions, Magath se soucie réellement des guerriers mahrs, allant jusqu’à sacrifier sa vie pour eux.

4/10 Livaï Ackerman est sombre, brusque et ridiculement surpuissant.

Les clichés utilisés pour construire Livaï Ackerman – maussade, brusque, dérisoire et ridiculement surpuissant – sont communs à des dizaines de personnages du genre anime shonen. Roy Mustang de Fullmetal Alchemist : Brotherhood fait presque parfaitement l’affaire, mais Jin de Samurai Champloo et Thorfinn de Vinland Saga ne sont pas loin derrière.

Cela dit, Livaï est tellement stéréotypé “cool” que les tropes qui l’entourent ne font que renforcer sa personnalité. De plus, personne n’est capable de s’attaquer au soldat le plus fort de l’humanité, pas même les Neuf Titans.

3/10 Le charme huileux de Willy Teyber est étonnamment commun aux personnages de Shonen Anime.

Willy Teyber est suffisant mais poli, un paradoxe indéfini qui fait de lui l’un des personnages les plus intéressants de L’Attaque des Titans.

En même temps, son magnétisme manifeste se révèle être une façade lorsqu’il expose (intentionnellement) son désir de détruire Paradis – le prix à payer pour sauver Mahr de l’anéantissement total. Le charme huileux de Teyber se retrouve dans des personnages d’anime comme Kisuke Urahara de Bleach et Pariston Hill de Hunter x Hunter.

2/10 Frock Vorster se transforme en une version malveillante de son ancien personnage.

Frock Vorster admet être terrifié par la mort, mais c’est cette audace même qui fait de lui un personnage si dangereux. Son honnêteté est rafraîchissante, mais elle frise l’ignorance car il ne semble pas pouvoir comprendre quoi que ce soit au-delà de sa vision très étroite de la façon dont le monde devrait être.

À l’instar de Ryo Asuka de Devilman Crybaby et de Light Yagami de Death Note, Frock se transforme en une version malveillante de son ancienne personnalité, un processus de transformation qui emprunte largement aux clichés courants des anime.

1/10 La personnalité stoïque d’Erwin Smith est un peu trop cartésienne.

Erwin Smith n’est en aucun cas issu d’un moule de personnage de base. Au contraire, son histoire est riche en motivations et sa simple présence inspire des coups politiques au niveau national.

Cependant, son comportement est un peu trop cartésien, notamment son incapacité à s’écarter de son style de réaction standard. Shota Aizawa de My Hero Academia et Lelouch vi Britannia de Code Geass sont des extensions du même type de personnalité stoïque qu’Erwin Smith.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

-5%
30€ offert
Essaie plus tard
1 figurine Pop
-10%
50€ offert
Dommage !
-20%
1 t-shirt SNK
-25%
C'est perdu
1 Lampe SNK
Tente ta chance de gagner un cadeau!
Renseigne ton adresse mail et tourne la roue. C'est l'occasion de gagner une réduction ou un cadeau sur la boutique !
Les règles du jeu :
  • La roue ne peut être tournée qu’une seule fois
  • Les gains ne sont valables que durant 48h !