10 dures réalités de regarder Attack On Titan

Attack on Titan peut être considéré comme l’un des meilleurs anime de la génération, mais il a toujours ses défauts qui ont un impact négatif sur l’expérience visuelle.

Attack on Titan d’Isayama est techniquement une série shonen, mais elle plonge bien plus profondément dans les eaux troubles de la politique que, disons, My Hero Academia ou One-Punch Man. L’histoire n’hésite pas à exposer ses spectateurs aux terreurs de la guerre, débordant souvent sur l’horreur corporelle dans le processus.

RELATIF :
Attack On Titan : Les personnages principaux, classés par degré de maturité

Comme la plupart des mangas et des anime, Attack on Titan n’est pas sans défauts. Plusieurs éléments ne cadrent pas avec la narration générale, des intrigues mineures sont éclipsées par l’intrigue principale, des personnages sont tués de manière aléatoire et le fandom est connu pour sa combativité. Malgré ses défauts, Attack on Titan reste l’un des animes les mieux conçus qui soit, ce qui explique sa très grande popularité.

10/10 D’innombrables personnages sont tués, souvent de façon inattendue

L’Attaque de Titan ressemble beaucoup à Game of Thrones dans la mesure où aucun personnage n’est à l’abri, que ce soit de la bouche des Titans ou de la cruauté humaine. D’innombrables personnages préférés des fans ont perdu la vie pour faire avancer le récit, comme Sasha, Hannes, Erwin, Grisha, pour n’en citer que quelques-uns.

Bien que leur mort serve généralement un objectif important, priver les fans dévoués de leurs personnages préférés rend Attack on Titan parfois difficile à supporter. La mort de Sasha a été particulièrement difficile à supporter, étant donné sa nature agréable et son charme excentrique, mais au moins cela ouvre une voie pour la rédemption éventuelle de Gabi.

9/10 Des intrigues non résolues jonchent le récit

Il y a beaucoup trop d’intrigues dans L’Attaque de Titan qui commencent avec force, pour ensuite s’évaporer dans le néant sans rime ni raison. Par exemple, la grossesse d’Historia, un sujet très controversé qui est expédié à la hâte avec un minimum d’exposition.

Le génie scientifique de Hange bénéficie d’un temps d’antenne considérable, mais elle ne parvient pas vraiment à apprendre les mécanismes de la biologie des Titans. Plus important encore, le Titan d’Attaque est censé pouvoir transcender le temps, mais la nature de cette capacité reste au mieux nébuleuse.

8/10 L’anime minimise le dynamisme visuel du manga

L’animation du Studio Mappa est indéniablement dramatique – les scènes de combat sont dynamiques et bien chorégraphiées, les voix sont spectaculaires, et la bande sonore palpitante renforce la tension narrative. Par contre, de nombreux fans se plaignent que l’anime n’a pas réussi à traduire le dynamisme visuel de l’œuvre d’Isayama.

RELATIF :
Attack On Titan : les 10 points les plus sombres de l’histoire, classés par ordre d’importance.

Par exemple, la bataille entre les Titans blindés et les Titans d’attaque dans la saison 4 est beaucoup plus vaste dans le manga. Cela ne tient pas debout, car les séquences animées devraient, en théorie, développer la vision du manga, puisqu’elles n’ont pas autant de limites.

7/10 Les métaphores politiques de l’histoire ne sont pas exploitées correctement

Attack on Titan est inutilement vague lorsqu’il s’agit de ses éléments politiques. Alors que les rigueurs de la rébellion eldienne contrastent parfaitement avec la tyrannie marleyenne, l’histoire réduit leur relation à une vengeance mesquine.

Certes, les habitants de Paradis ont raison de se soulever et de se révolter contre leurs oppresseurs, mais le changement politique se fait à l’échelle de la communauté, et le recours à des actes de vengeance personnelle ne fera que répéter le cycle historique. Le fascisme, un thème important dans Attack on Titan, se résume à une observation presque enfantine : tuer ou être tué.

6/10 Il y a peu de développement des personnages féminins

Il est rare qu’un anime shonen explore les nuances de ses personnages féminins et de leurs relations, car la grande majorité des fans sont des adolescents de sexe masculin qui s’identifient davantage à des héros masculins/masculins.

Attack on Titan subvertit ce trope à un degré étonnant, étant donné que Mikasa, Historia, Ymir, Annie, Pieck et Gabi jouent toutes un rôle important dans l’histoire. Malheureusement, leurs capacités et expériences sont souvent minimisées au profit de personnages comme Eren, Levi, Armin, Reiner, Floch, Pixis, Zeke, etc. Attack on Titan fait de son mieux, mais pas assez.

5/10 L’anime est en retard sur le manga

Les séries d’anime sont presque toujours à la traîne par rapport à leurs mangas respectifs ; c’est une réalité que les fans ont fini par accepter, bien qu’avec d’énormes difficultés. Cependant, ceux qui préfèrent regarder plutôt que lire sont confrontés au dilemme exaspérant de devoir attendre une période indéterminée avant de pouvoir rattraper l’histoire.

RELATIF :
Attack On Titan : 10 fois où tout s’est passé comme prévu

Le manque de patience n’est pas le seul problème : les fans d’anime risquent également d’être confrontés à de sérieux spoilers de mangas, dont certains sont devenus des mèmes populaires sur Internet, ce qui les rend difficiles à éviter.

4/10 L’origine des Titans est entourée d’un mystère inutile.

“De toi, il y a 2 000 ans” révèle qu’une entité aquatique ressemblant à une épine a fusionné son essence avec Ymir et a donné naissance au premier Titan. Le mille-pattes brillant ressemble à un ver qui a vécu il y a plus d’un demi-milliard d’années, mais il possède d’une certaine manière la capacité magique de produire des Titans.

Aucun argument ne peut justifier le rôle du Mille-Pattes Brillant dans la création de l’humanité. La logique n’est pas essentielle aux scénarios des anime, mais ils doivent certainement avoir une sorte de raisonnement derrière eux.

3/10 La quatrième saison prend un détour massif

De nombreuses séries animées ont recours à des sauts temporels occasionnels. Ce concept permet de recadrer le récit en établissant de nouveaux personnages, en modifiant les règles de base ou même en sautant des détails insignifiants.

L’écart de quatre ans entre les saisons 3 et 4 a permis à Attack on Titan de choquer ses spectateurs en leur révélant qu’un monde prospère existe au-delà de l’île de Paradis. Malheureusement, le détour est si abrupt qu’il a laissé les fans complètement désorientés pendant plusieurs épisodes.

2/10 L’arc du personnage d’Eren est tout simplement ridicule.

La transition d’Eren, du héros effronté à l’intrigant sinistre, est surprenante, mais pas totalement inattendue. Compte tenu de sa rage meurtrière anti-Titan, ce n’était qu’une question de temps avant qu’Eren ne passe d’un combat téméraire à une planification prudente.

RELATIF :
L’Attaque des Titans : Les métamorphes de Titan les plus rapides, classés par vitesse

Cependant, l’arc de caractère d’Eren s’avère être une montagne russe cahoteuse qui entraîne les spectateurs dans des boucles et des tonneaux trop confus. La conclusion du manga clarifie quelque peu le processus de décision d’Eren, mais l’anime n’en est pas encore là.

1/10 Une partie du fandom est extrêmement toxique

Le fandom de l’Attaque de Titan n’est pas une foule homogène. Au contraire, plusieurs factions distinctes ont vu le jour sur Internet, chacune se consacrant à des thèmes, des vaisseaux et des personnages spécifiques. Certaines d’entre elles sont largement inoffensives, mais il y en a quelques-unes qui crachent du vitriol contre quiconque a des opinions divergentes.

Certaines factions font preuve d’une obsession presque sectaire quant à leur vision de la manière dont Attack on Titan devrait être interprété. La toxicité de ces espaces empêche les fans bien intentionnés d’avoir des discussions fructueuses ou d’échanger des théories.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *